vendredi 20 novembre 2015

Ma carte de souhaits occidentale en cette journée internationale des droits des enfants

Journée internationale des droits des enfants aujourd'hui. C'est une journée tellement importante pour souligner les droits des enfants de la Convention relative aux droits de l'enfant adoptée par l'ONU le 20 novembre 1989 et que nous soulignons chaque année à cette même date.

Dans ma carte de souhaits occidentale :

  • que les enfants soient partout les bienvenus et que, conséquemment, les lieux soient adaptés à leur présence (un banc sous chaque lavabo dans les toilettes publiques pour qu'ils puissent se laver les mains et que maman ne se blesse pas le dos!);
  • que le 5-10-15, cette soit-disant pratique éducative du sommeil de l'enfant fortement encouragée par une "spécialiste" du sommeil des bébés qui n'a en réalité aucune formation universitaire dans ce domaine, soit considéré comme une pratique de négligence qui nuit au bien-être et au développement des bébés (bien sûr, c'est la pratique qui est ciblée et non pas le fait de laisser pleurer un bébé, à certains moments précis, parce qu'aucune autre option n'est réalistement ou humainement possible -- on comprend, certes, que cette situation puisse arriver, même dans les foyers les plus bienveillants);
  • que des rampes d'accès soient obligatoires dans tous les commerces et endroits publics (pour les poussettes et personnes à mobilité réduite!);
  • que tous les adultes se sentent responsables du bien-être de tous les enfants qu'ils côtoient (Article 19 – Le droit d’être protégé contre les mauvais traitements);
  • que les compagnies qui commercialisent les voitures incluent des bancs d'auto sécuritaires et durables dans tous leurs modèles;
  • que tous les parents puissent trouver dans leur entourage des personnes-ressources pour répondre aux besoins de leurs enfants et éviter des situations de négligence par incapacité temporaire du ou des parents responsables;
  • que Hydro-Québec, une entreprise d'état qui NOUS APPARTIENT, n'ait plus le droit de couper l'électricité dans les foyers où vivent des enfants ou tout autre personne vulnérable; 50 000 foyers sont coupés d'électricité entre le 1er avril et le 1er décembre : imaginez de ne pas pouvoir chauffer votre maison/appart en ce moment! de ne plus pouvoir réfrigérer votre nourriture! de perdre toutes vos réserves du congélateur! de ne plus avoir l'eau chaude pour vous laver! de ne plus pouvoir compter sur votre poêle pour cuisiner! et c'est encore pire depuis l'installation des "compteurs intelligents" qui facilitent encore plus ces coupures (Article 27 – Le droit à un niveau de vie correct / Article 37 – Le droit à la protection contre la torture et la privation de liberté);
  • que tout enfant ait accès à la nourriture et aux vêtements dont il a besoin, sans égard au revenu de ses parents, à leur occupation ou autres considérations économiques fondées sur le travail salarié et la méritocratie; corollairement, que tout discours voulant que la nourriture se mérite ou qu'elle se gagne soit considéré comme un discours haineux;
  • que tout type de discours haineux propagé dans l'espace public, qu'il touche directement un enfant (on pense à "l'humour" douteux de Mike Ward et ses supporters) ou qu'il touche une catégorie de personnes (prestataires d'aide-sociale par ex., je pense au contenu du rapport Payette contre les radios-poubelles) soit sévèrement puni et immédiatement censuré (oui, la censure dans ces cas-là, car on peut TOUT DIRE avec respect), car cette violence FINIT TOUJOURS PAR SE RENDRE AUX OREILLES DES ENFANTS qui appartiennent ou qui descendent de ces catégories de personnes ou des personnes elles-mêmes, soit par les médias que les enfants consomment également, soit par leurs pairs à l'école ou ailleurs.

On pense souvent aux droits des enfants qui vivent dans des conditions extrêmes comme les réfugiés, les habitants des pays en guerre, des pays pauvres, les enfants-soldats, etc., mais on oublie ceux du "quart-monde" qui sont pourtant les plus près de nous.

Il y aurait certainement d'autres souhaits à faire, je vous invite à me faire des suggestions et nous compléterons cette carte de souhaits ensemble!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire